Turisme de Sitges

Blog

Oui, à la solidarité à Sitges

Yin et yang. Noir et blanc. Crise et opportunité. Car toute chose a son pendant dans la vie. La crise sanitaire actuelle aussi. Le coronavirus a fermé villes et frontières, il nous empêche pour l’instant de vous recevoir et conditionne votre liberté de mouvements et la nôtre. Mais le Covid-19 nous sert aussi à partager des émotions et un oui franc et massif à la solidarité à Sitges. De tous et toutes, avec tous et toutes, pour tous et toutes.

‘Le meilleur de Sitges ? Ses habitants’. Une question récurrente et une réponse à l’avenant. La Méditerranée baigne nos côtes, le bleu et le blanc se marient parfaitement, nous avons une vieille ville unique et l’un des horizons maritimes les plus reconnaissables du sud de l’Europe, nos musées sont une référence de l’Art nouveau en Catalogne et en Espagne… Oui, oui, tout cela est exact. Mais quand on pose la question à qui arrive ou s’en va (ou revient), la réponse est presque toujours la même : le meilleur de Sitges ce sont ses habitants. Et si ce sont ses habitants (ouverts, tolérants, divers, curieux, musicaux et carnavalesques), c’est parce que ça se voit. Or, avec ce qui nous est tombé sur la tête dernièrement, ils le démontrent de nouveau.

 

« Habitants de Sitges » signifie … des noms propres. Des gens, avec un prénom et un nom de famille qui confirment que vous serez bien accompagné si vous venez nous voir. Pour commencer, une des premières personnes que vous rencontrerez sera peut-être Carmen García, hôtesse touristique. Hé bien sachez que Carmen a abandonné cartes et guides pour le beurre, la levure et la cannelle et qu’elle a confectionné des gâteaux à l’intention de l’équipe de soins intensifs (USI) de l’Hôpital Sant Camil. « Tout a commencé parce que j’ai une amie infirmière, Vinyet, qui a été affectée à l’USI des malades du coronavirus ; elle travaillait énormément, avec le vertige, la peur, comme on s’en doute… alors je me suis demandée comment je pouvais l’aider, elle et les membres de l’équipe ». Alors elle s’est mise à faire des gâteaux et des madeleines pour leur adoucir ce qui a sans doute été la période la plus dure et intense de leurs vies. « Pourquoi j’ai fait ça ? Eh bien, parce que, comme le dit une chanson du groupe ‘Txarango’, vivre signifie prendre parti ; résoudre les problèmes qui nous affectent tous est à notre portée, à la portée de tout un chacun ».

 

Voilà, vous la connaissez : Carmen García fait partie du patrimoine de Sitges. Elle est effectivement une ‘image de marque’, en plus d’une ‘influencer’ (sans filtres, hein !). Et comme elle, il y en a bien d’@utres. Par exemple : Alba Gràcia, coordinatrice du Centre d’interprétation de la Malvoisie de Sitges. Savez-vous ce qu’Alba a fait à la résidence de la Fondation Hôpital Sant Joan Baptista de Sitges ? Coordonner des vidéoconférences avec les familles de personnes qui y sont confinées. Alba a été l’architecte d’un pont émotionnel indispensable pour ceux qui en ont le plus besoin. Car, si je te vois, je suis plus près de toi. Merci Alba.

 

MERCI également (en majuscules) à Miquel Ferreres, qui a transformé l’Hôtel Meliá de Sitges (il en est le directeur) en hôpital de campagne ; MERCI à Zuleima Capo, qui a mis en route la cuisine de son restaurant La OCA pour préparer des menus à l’intention de l’Hôpital résidence Sant Camil ; MERCI à  Núria Carbonell, secrétaire de la Junta de Foment de Sitges et une des 160 couturières prodigieuses de Sitges qui se sont employées à broder des masques pour les habitants et les volontaires municipaux, et MERCI également à Alejandro Eguía, gérant de l’Association hôtelière de Sitges, qui a offert 1200 nuits d’hébergement à ces héros épuisés mais irréductibles que sont nos professionnels de la santé. 

 

Ces habitants ne sont qu’une partie de ceux qui donnent sens et réalité à la campagne Oui, à Sitges – Oui, à la solidarité, initiative à laquelle, dans les semaines à venir, viendront s’ajouter de nouveaux noms propres. Une addition avec une âme de multiplication : nous vous attendons toujours, avec la plus grande impatience. Signé : les habitants de Sitges. #SíASitges #SitgesAnytime #Solidarité

 

 

20/05/2020

Culture, Patrimoine, Plages, Solidaridad, Tourisme

  • solidaridadSitges.jpg

Partager

Commentaires

  1. Susana Conde
    22 mai 2020
    Bon día.
    M'agradaria afegir a dos sitgetans, que han fet durant aquest confinament, i desde les seves llars, concerts i sessions de música per tots nosaltres. Desde Instagram, cada día obrien el seu canal en directe.

    Sergi Ramírez de Veneno en la Piel. Gràcies pels teus concerts diaris i fer-nos gaudir, cantant junts.

    Nuria Scarp, que cada día a les 8 de la tarda, i desprès Dels aplaudiments, i desde l'àtic. Instal-laba la seva taula de "mezclas", i amb una temàtica diferent cada día, i amb motius carnavalencs, com és tipic a Sitges, feia les seves sessions de confinament, convertint les nostres llars en una pista de ball.....

    Moltes gràcies Sergi i Núria.