Turisme de Sitges

Blog

Un gala de Drag Queens sur la plage, la grande nouveauté du Carnaval de Sitges 2020

GalaDragQueen.jpg

Vous avez bien lu : le dimanche 16 février prochain à xxx heures, la plage de La Fragata, située sous l’église Sant Bartomeu, se remplira de plumes et de musique disco. Autrement dit, préparez-vous à danser, applaudir (ou siffler) et crier sans cesse « beauté fatale !! », car ce Gala de Drag Queen comptera en outre la participation de quelques-unes des meilleures interprètes (et des mieux habillées) de Las Palmas, aux Canaries. Dites-moi, peut-on mieux commencer le Carnaval ?


Ce grand gala « sera génial car il récupérera l’essence du carnaval gay que l’on célébrait auparavant dans la « carrer del Pecat »  (Rue du péché mortel) ». C’est Mia Muntané, une des habitantes de Sitges qui connait et raconte le mieux le carnaval de Sitges qui vous le dit. De fait, elle le vit en le racontant. Et c’est contagieux : on l’écoute et c’est comme être au cœur d’un défilé. Muntané est membre de No K-lia, une des collas les plus vivantes de la ville, et elle est particulièrement fière d’avoir été la première femme (et la seule pour l’instant) sacrée Roi Carnaval de Sitges. Ça ressemble à un défi, non … ??

 

Écoutons donc la grande Mia quand elle nous recommande ce qu’il faut voir parmi le très vaste programme du Carnaval de Sitges . « Écoutez, il y a un truc que vous ne pouvez pas rater : la Course de lits déguisés ; le nom est explicite : c’est super drôle de voir familles et amis monter sur un lit à roulettes, se déguiser et défiler dans les rues de Sitges ». Quand ? Le samedi 22 février à partir de 11h00, face aux jardins du Casino Prado Suburense. Mettez des chaussures confortables, car avec la fanfare ‘Buscant el Tó’, vos pieds bougeront tout seuls, vous ne pourrez pas les retenir.

 

cursadellits.jpg

 

Et non, nous n’oublions pas les deux principaux défilés du carnaval. Dimanche 23 février, la rúa de la Disbauxa, et le mardi 25, la rúa de l’Extermini. « Lequel est le meilleur ? Je vais vous dire : celui de la Disbauxa est très animé et nous y participons avec grand enthousiasme, mais celui de l’Extermini donne encore plus envie, car il marque la fin du Carnaval ». Dans les deux cas, Mia Muntané rappelle que le mieux est d’interagir avec les gens, « de faire un spectacle théâtral et que les gens ne se contentent pas de regarder, mais participent et passent un excellent moment ». Ce qui est chouette, cette année, c’est que les deux rúas ont avancé leur horaire (celle de la Dibauxa commence à 19h30 et celle de l’Extermini à 21h00), et on peut donc en faire un plan (que dis-je un super-plan) familial, et s’éclater, car c’est bien de cela qu’il s’agit, non ? Dans la vie. Et à Sitges ;)

 

12/02/2020

Partager