Turisme de Sitges

Qui a dit qu’il n’y aurait pas de Carnaval à Sitges cette année ?

Février est là et nous sommes à Sitges, par conséquent le moment est venu de parler du Carnaval. Oui, bien sûr, cette année aussi, évidemment. Qui en doutait ? Limité, sans cérémonies publiques, avec les distances et les masques de rigueur… mais le Carnaval aura lieu. Parce que nous l’attendons toute l’année. Parce nous adorons ça. Parce que nous en avons besoin. Parce qu’à Sitges, le Carnaval est un sentiment "inconfinable".

Le coronavirus n’est pas parvenu à suspendre le Sitges Festival internacional de cinéma de Catalogne, signe d’identité de la localité. Il ne pourra pas non plus en freiner la chaîne d’ADN la plus identifiable : le Carnaval. C’est sûr, il le limitera et imposera ses conditions. Il faut d’ailleurs qu’il en soit ainsi pour le bien, la sécurité et la santé de tous et toutes. Mais pas plus qu’on ne peut menotter le vent, il est impossible de confiner la fierté d’une localité tout entière.

 

La contagion qui se répand depuis des semaines est celle de l’enthousiasme des habitants à modifier l’aspect des rues et des boutiques de Sitges, à les colorer et les habiller comme l’aime le Roi Carnaval: audacieuses, folles, impossibles et surprenantes.

 

Le programme de cette année ne comprendra pas les traditionnels défilés de ‘la Disbauxa’ et de ‘l’Extermini’, uniques et inimitables. Il n’y aura pas non plus (Aïe, quelle tristesse!), de cérémonies publiques présentielles (nous avions prévu du théâtre, des concerts et mêmes des activités pour enfants). En revanche du moins, du 8 au 17 février ce sont les rues qui auront la vedette. Elles ne verront pas passer des déguisements, elles en porteront. Et pour renforcer l’atmosphère, les ‘Collas’ de Sitges promettent de briller en revêtant les vitrines des commerces du style inimitable qui est le leur.

 

Tout est prêt, comme vous le voyez. Et oui, tout est prêt grâce à la passion et au dévouement de la Commission du Carnaval de Sitges, qui ces derniers mois n’a cessé de psalmodier un mantra très propre à Sitges : Rien n’est impossible. « Rien », souligne la présidente de la Commission, Núria Escarp, dont l’énergie positive est contagieuse (oui, contagieuse) : "Pour nous, c’était très clair, avec toutes les mesures et en respectant toutes les précautions, il fallait que le Carnaval ait lieu cette année ; nous voulions de la couleur dans les rues, du mouvement et de l’ambiance, nous voulions que les habitants participent et prennent plaisir. Ce sera pas tout à fait comme nous aurions aimé, mais le Carnaval sera présent ». Et d’admette : Nous avons besoin du Carnaval, parce que nous le ressentons profondément et aussi parce qu’il est bon pour la santé mentale, parce qu’il va nous aider, tous et toutes".

 

Il y a encore une raison pour que le Carnaval ne s’arrête pas justement cette année. Pour donner visibilité et dynamisme aux secteurs de Sitges les plus durement touchés: restaurants, commerces, hôtels, théâtres… La présidente de la Commission du Carnaval, DJ de sa profession, sait très bien de quoi elle parle, "alors nous espérons que le Carnaval contribuera aussi à redonner courage aux grands professionnels et hôtes que nous avons dans cette localité".

 

La plus grande tristesse, et là tout le monde est d’accord, comme nous le signalions plus haut, c’est que nous ne pourrons pas organiser d’actes publics et qu’en outre beaucoup d’entre vous ne pourront pas se rendre à Sitges en raison des limitations de mobilité en vigueur. Mais nous voulons que vous nous sentiez proches. Alors, par le biais de la chaîne officielle de YouTube, Facebook et Instagram ce qui se passera dans le cadre et hors du Carnaval sera retransmis. Le tout avec le style que mérite l’événement : canaille, très canaille ; barré, très barré. Alors, même si c’est à travers l’écran, laissez-vous aller…

Commentaires

Aucun commentaire.