Turisme de Sitges

Fête-Dieu à Sitges : lorsque les rues se transforment en tapis de fleurs

Le mois de juin est tout à fait particulier à Sitges. L’été commence et nous l’accueillons en célébrant la Fête-Dieu. La localité se transforme et ses rues se couvrent de spectaculaires tapis de fleurs. C’est une explosion d’odeurs et de couleurs pour le plus grand plaisir des visiteurs et des habitants (ici, toutes les émotions se partagent, vous le savez bien).

Fleurs et tradition. Telle est l’essence de la Fête-Dieu de Sitges, qui marque en outre le début de l’été dans la commune et le fait comme presque tout ici : dans la gaîté partagée entre habitants et visiteurs. Si vous êtes à Sitges, vous êtes de Sitges.

 

Mais chaque chose en son temps. La tradition de la Fête-Dieu : la première mention documentée de la célébration de la Fête-Dieu à Sitges remonte à 1358. Peu à peu, aux actes liturgiques de la fête –avec la procession comme acte solennel et principal-, vint s’adjoindre une composante ludique, très caractéristique de Sitges, avec la participation de riverains, de géants, de bêtes de feu…. Tradition et gaîté, bien typique de chez nous, non ?

 

 

Les fleurs : dès le XIXe siècle, les habitants furent invités à orner leurs balcons avec des fleurs et leurs façades avec des rameaux. Puis on tapissa les rues. Et vraiment, c’est un spectacle unique en Catalogne et dans la Méditerranée. Si vous avez la possibilité de vous rendre à Sitges le 19 juin prochain, vous le vérifierez par vous-mêmes. Cette année, il est prévu de confectionner 35 tapis de fleurs, avec des dessins spectaculaires, qui couvriront différents tronçons de rues et recoins du centre et de la vieille ville. Ça c’est pour le sol car, comme nous vous disions, si vous levez les yeux vous verrez aussi que les habitants se joignent à la fête et agrémentent leurs balcons et leurs terrasses de vert, rouge, bleu, rose, mauve, jaune… et autres couleurs dont vous n’avez pas idée ;)

 

Corpus 1 

 

L’œillet est sans aucun doute la fleur reine des tapis. Le procédé de fabrication commence par le choix du dessin ; une fois qu’il est approuvé, on en trace les contours dans la rue. L’opération consiste ensuite à remplir ces contours avec la disposition florale prévue. Dans certaines rues de Sitges, on le fait la veille, c’est-à-dire la nuit du 18 juin, dans d’autres on attend le matin même du dimanche de la Fête-Dieu. Dans les deux cas, tous les habitants participent, quel que soit leur âge. Le résultat … eh bien il suffit de voir les photos.

 

Corpus Sitges

 

Corpus 3.jpg

 

Les tapis de fleurs sont généralement prêts vers le milieu de la matinée, et exposés jusqu’au soir, moment où débute la procession de la Fête-Dieu, qui passe par-dessus. C’est un moment tout à fait spectaculaire ; en effet, au cortège religieux, emmené par la Croix paroissiale, viennent s’unir les ‘Géants’, ainsi que diverses bêtes (le Dragon et l’Aigle de Sitges) et le groupe de danseurs des Diables. Y participent également les garçons et les filles qui viennent de faire leur première communion, mais aussi les ‘Hereus’ et les ‘Pubilles’ (les aînés) des différentes entités et quartiers de Sitges.

 

Le dimanche 19, il y a aussi un autre rendez-vous incontournable. À part les fleurs, la procession, les géants et les bêtes de feu… il y a l’œuf qui danse. Oui, il s’agit d’une autre tradition documentée depuis 1886. ‘L’Ou com balla’, vous pouvez le contempler (attention, c’est hypnotique) dans la spectaculaire fontaine de l’entrée du non moins spectaculaire Palasi Maricel.

 

Corpus 4.jpg

 

Beaucoup de choses à voir, n’est-ce pas ? Pas de soucis : nous vous laissons le programme pour que vous ne perdiez aucun détail des actes prévus. Et nous vous attendons avec des fleurs, la mer en toile de fond et l’été pour témoin. Pas mal comme proposition, non ?

Commentaires

Aucun commentaire.