Turisme de Sitges

Blog

A vélo parmi les vignobles et à travers le Parc du Garraf

On profite de Sitges de toutes sortes de manières. Mais il en est une qui fait la différence : en vélo. La possibilité, en un coup de pédale, de passer de la promenade maritime au Parc du Garraf est une chance que nous ne dissimulons pas et que nous aimons partager. Des itinéraires, il y a mille, mais à titre d’exemple, aujourd’hui, nous vous en proposons un de faible difficulté qui allie vignobles, caves, châteaux et mer en toile de fond.

Allez, pas d’excuses du genre "moi, je ne fais jamais de vélo" ou "non, je

suis en petite forme, je ne tiendrai pas le coup". Ce sont de mauvais arguments car nous vous proposons d’enfourcher un vélo électrique. Alors, même s’il faudra pédaler un peu, l’effort s’exercera surtout sur votre cou : où porter le regard à chaque instant ?

 

Pour l’occasion, nous serons accompagnés par une Andorrane tombée amoureuse de Sitges (oui, c’est une maladie incurable), qui a décidé de s’y établir et de transformer sa grande passion en travail. D’ailleurs, Montse Arauz, de ebike Sitges Tour, reconnaît que le vélo est pour elle une espèce de "comprimé du bonheur: les mauvais jours, il suffit que je sorte pédaler".

 

L’itinéraire que nous propose Montse comprend presque tout : vignobles au format panoramique (avec parfois la mer en toile de fond), grimpette jusqu’aux portes du château de Sant Pere de Ribes, tronçons verts et aromatiques à travers le Parc du Garraf, arrêt dégustation de vins du Penedès (y compris le vin de Malvoisie de Sitges) dans l’impressionnante cave –à l’intérieur et à l’extérieur- Torre de Veguer, puis retour à Sitges en passant par Terramar, avec la Méditerranée pour cadeau final.

 

Au total, cet itinéraire circulaire que vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien fait un peu plus de 20 kilomètres et demande environ deux heures et demie (arrêts compris). Un bel investissement, comme tous les voyages. Parce qu’en définitive on remplit son sac à dos de souvenirs. Or cette randonnée en vélo nous en réserve quelques-uns, dont voici la primeur : l’exubérance aimable et verte des figuiers de barbarie tout au long du chemin, le bruit apaisant des roues sur la terre, l’odeur du thym et du fenouil qui met de bonne humeur, le goût de fruits rouges long en bouche d’un vin rouge fermenté en cuve de pierre, puis vieillit en amphore –comme le faisaient les moines au xve siècle-, le soleil et l’ombre des chemins à travers le Parc du Garraf, la ligne bleue à l’horizon qui rappelle que Sitges c’est aussi la mer et, du début à la fin, le sourire contagieux de Montse.

 

Au fait, peu importe quand vous lirez ce post : cet itinéraire (comme à peu près tous à Sitges) est beau toute l’année, avec les nuances propres à chaque saison. En été, les après-midi en vélo sont une thérapie vagabonde parfaite après une matinée à la mer. Et en hiver, les matins ensoleillés et tièdes sont idéals. En automne et au printemps, avec les couleurs changeantes, tout moment est bon. Enfin, comme pour les bons voyages, il suffit d’avoir envie de découvrir, de se laisser surprendre… et de collectionner les souvenirs ;)

 

RutabiciSitgesII.jpeg

RutabiciSitges3.jpeg

RutabiciSitges4.jpeg

Photographie: @ebikesitgestours

 

Commentaires

  1. NeoldTeedoXH
    22 avril 2021
    :):):)